Ash Koosha et Negar Shaghaghi de Take It Easy Hospital, à mi-chemin entre paix et colère

Posté le 1 février 2010 par imaginairescreatifs dans coups de coeur

ashetnegar.jpg  Excusez mon obsession du moment, mais depuis que j’ai vu « Les Chats Persans », le film de Bahman Ghobadi, je ne cesse d’écouter cette musique, si paisible et engagée qui prend tout son sens lorsque l’on cherche à connaître les musiciens. Après avoir acheté la B.O du film (et réussi à mettre chez moi l’affiche officielle, offerte par un cinéma parisien), je me suis plus particulièrement intéressée à la vie et au courage d’un groupe, formé par les deux protagonistes principaux du film. L’histoire de Take It Easy Hospital commence en 2008, quand ces deux jeunes originaires de Téhéran, Negar et Ashkan, se rencontrent. Après différents parcours artistiques, ils décident de former un groupe basé sur leur mixité de styles, tout en privilégiant le rock indépendant. Leur succès est imparable et ne cesse de s’intensifier depuis la sortie du film !

 

Ashkan Koosha (24 ans) et Negar Shaghaghi (23 ans) forment alors un jeune couple de musiciens. Ils vivaient à Téhéran, mais depuis le film, ils ne peuvent plus rentrer chez eux et se sont réfugiés à Londres. En Iran, ce n’est pas faute d’avoir essayé, ils ont été enfermés plusieurs fois pour avoir tout simplement voulu jouer, chanter, faire de l’indie-rock engagé et ouvert à toutes les perspectives auxquelles ils aspirent. Leurs paroles, non pas en persan mais en anglais, sont leur histoire. Leur but est de raconter ce qu’ils vivent et ce qu’ils doivent subir pour réaliser leur rêve. Car le problème en Iran, est que toutes activités musicales et artistiques doivent être approuvées publiquement par le gouvernement, les groupes doivent obligatoirement s’enregistrer auprès du Ministère de la Culture qui leurs fournit une autorisation officielle. Malheureusement, la plupart des bons groupes ne sont pas au goût de la culture iranienne et n’ont pas d’autres choix que de répéter, d’enregistrer et de se produire dans l’illégalité et dans la clandestinité la plus totale, au risque de se faire enfermer.

 

Ashkan et Negar ont tous les deux fait de la prison à cause de leur musique, ce qui est dit dans « Les Chats Persans », ce film tourné dans l’urgence en dix-sept jours à Téhéran, sans autorisation, qui brouille les pistes entre fiction et documentaire et qui est un cas rare d’une œuvre réalisée en totale clandestinité. Contrairement àHichkas, le rappeur que l’on voit dans le film, leur démarche est différente. Hichkas lui, dit qu’il ne veut pas partir à l’étranger car ses paroles il les écrit pour les habitants de Téhéran. Il ne serait pas compris ni apprécié à sa juste valeur en dehors de l’Iran. Take It Easy Hospital chante donc en anglais mais raconte les problèmes, les injustices et le manque de cohérence qui subsiste dans leur pays, envers les jeunes musiciens. Ils ne voulaient pas partir, mais leur pays les a obligé à fuir.

 

C’est ce qui est beau dans leur histoire et dans le film, c’est que successivement, ils ne cessent d’ouvrir des portes, ils tentent de monter un groupe en allant à droite à gauche chercher des musiciens. Mais ce n’est pas facile car les groupes qui répètent sont très surveillés et souvent arrêtés. Il faut donc trouver d’autres lieux clandestins, comme les fermes abandonnées remplies de vaches, les sous-sols mal insonorisés ou encore les toits d’immeubles, le soir,  lorsque les voisins partent.

 

Paroles de Negar Shaghaghi : « Quand j’ai quitté mon pays, j’ai dit à mes parents que je serais de retour dans deux mois. Quand le film est sorti, on nous a accusés d’exercer une mauvaise influence. Finalement, alors que je ne voulais pas quitter mon pays, j’ai été obligée de le faire. »

takeit1460578c.jpg

 

Pour l’instant, on n’en sait pas vraiment plus sur ce groupe, tellement censuré, qui sans maison de disque est parvenu à se faire connaître par My Space et Facebook.. Le premier album indie-rock « Human Jungle » est déjà disponible sur le net ( http://indiestore.7digital.com/takeiteasyhospital/ ), mais pas encore en vente libre. Hier soir le groupe est venu jouer pour la première fois en France aux Mains d’Oeuvres à Saint-Ouen, dans le cadre du Festival MO’FO. Il reviendront je pense très prochainement, je vous tiendrais au courant..

Je ne vous le cache pas, je suis totalement fan… Surtout depuis que je les ai abordé par l’intermédiaire d’un réseau social connu de tous. Je vous invite donc vivement à écouter quelques unes de leurs chansons sur http://www.myspace.com/takeiteasyhospital . Mes préférées sont « Scenarios and Starlights » et « Me and You ».. Entre le rythme, la sonorité, la légèreté et l’amour tout y est !

Vous pouvez aussi écouter les chansons solo de Ash Koosha sur http://www.myspace.com/ashkoosha .

Voici un lien d’Arte : il y a quelques semaines Tracks a fait un sujet sur le groupe. Il n’est malheureusement plus visible, mais vous pourrez y lire plusieurs articles sur http://www.arte.tv/fr/recherche/3033912.html .


Take It Easy Hospital - Red Hats  Image de prévisualisation YouTube

Interview en aout 2009 par la chaîne AlJazeera anglaise : Image de prévisualisation YouTube


fhumanjunglem3f63f83.jpg

Un Commentaire le “Ash Koosha et Negar Shaghaghi de Take It Easy Hospital, à mi-chemin entre paix et colère”

  1. Devenir Trader

    On en veux plus !!! par ici vous etes maintenant dans mes preferences et vous dit a bientot.

Répondre

D'autres nouvelles

*Art de rue

JR Art artiste activiste

  Cet expert de l’art « infiltrant », qui s’expose dans les ...

Les pochoirs de Miss Tic

 C’est le moins que l’on puisse dire : cette artiste ...

*Bande dessinée

Ironie et polémique selon Art Spiegelman

 Connaissez-vous ce scénariste et dessinateur de bande dessinée, devenu incontournable ...

Le talent décalé de Gotlib

  Humour, parodie et absurde décalé.. voila quelques mots qui ...

*Cinéma

Des bébés…

Sur une idée originale d’Alain Chabat (qui doit sûrement adorer ...

Bahman Ghobadi ou l’engagement pour la liberté

  Impressionnant ce réalisateur, scénariste, producteur et acteur aussi ! Bahman Ghobadi ...

Pedro Almodovar : l’ambition d’un cinéma anti-conformiste

                Que de belles femmes, que de couleurs, que ...

*Dessin, Peinture, Sculpture

L’ambiguïté politique et artistique des frères Gao

Connaissez vous ces deux artistes activistes chinois, qui jouent des ...

L’Allemagne, fière de la Ruhr, capitale culturelle européenne en 2010

L’année 2010 nous montrera la puissance et le potentiel culturel ...

La monumentalité selon Anish Kapoor

 Surprenant sculpteur du monumental, Anish Kapoor est un artiste britannique, ...

Le gigantesque Ron Mueck

 Artiste contemporain audacieux, il franchit les codes dimentionnels pour troubler ...

I amsterdam !

 Ville de nouvelles ou anciennes tendances artistiques, cité des imaginaires créatifs par ...

*Littérature

Un auteur dans son siècle : Marie N’Diaye

  Auteur et femme accomplie exilée à Berlin, Marie N’Diaye est ...

*Musique

La musique robotisée, vous en avez révé, ils l’ont fait… Les images se passent de commentaires, mais pas de vos réactions.

  Automatisme musical.   Musique robotique par RoboCross.   Qu’est-ce que ça vous ...

Woodstock (1969) : Contre-culture hippie et flower power.

 Sur les petites terres d’un fermier, à quelques kilomètres de ...

Le Beat-Box, ou l’art de faire de la musique avec notre corps.

Boîte à rythme et percussions humaines.. ça fait sourire les ...

Michael revient nous !

Jackson.. qui aurait cru que ce nom entrerait à ce ...

actu journalistique

Dit maman, comment on devient journaliste ?

  Avis aux lecteurs, article fortement engagé sur fond de ...

artistes proches

L’osmose en chansons de Jacob Amsellem

  C’est avec un grand plaisir que je vous donne ...

« Jack » : la plume d’un auteur, la main d’un guitariste…

 … Et je rajouterais la tendresse d’un artiste proche. Et oui, dans ...

Philippe : sculpteur et dessinateur sur fond d’écologie

  Et oui, le premier artiste proche est de la famille. Phil, dans sa ...

coups de coeur

Jeff Dunham : celui qui réveille les Etats-Unis à grands coups de marionnettes

Le plus drôle et le plus talentueux des ventriloques est ...

La BD décalée d’Hélène Bruller

                                                           Je connais depuis un certain temps l’humour complètement décalé ...

édito

Dur Dur de vouloir être journaliste …        

En Art il est question d’actualité, en actualité il est ...

Vous n’avez pas l’impression que dehors tout le  monde s’épie, ...

Paroles d’artistes    » Une oeuvre d’art est un coin de la ...

Bienvenue à tous !

 Pas besoin de me présenter car si vous êtes là, ...

Christophe Dadié au coeur d... |
Titia Créations... |
mes petits papier... Myla |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | huile ou aquarelle
| MAROQUINERIE GAKOU
| La Maga